Un hommage…

Aujourd’hui, pas d’article concernant les livres ou l’univers littéraire. Aujourd’hui, en ce jour du 1er mai, j’ai envie de rendre hommage à une personne qui m’a été très chère et qui nous a quitté beaucoup trop tôt. 

Suite à une conversation avec une personne pour qui j’ai énormément d’estime et d’affection (et qui se reconnaîtra si elle lit ses lignes je pense ^^), j’ai eu l’envie & le besoin de faire cet article. J’aurais 20 ans dans quelques mois et je fais partie de ce que l’on appelle les écorchés de la vie, ceux qui en ont trop vu pour croire encore à l’humanité et qui se cache derrière une façade souriante. 

Il y a bientôt 2 ans (le 17 juin pour être précis), une personne qui comptait énormément pour moi a disparu. Si vous avez suivi les informations à cette époque, vous comprendrez sûrement que je parle de Marie-Jeanne Meyer, la jeune joggeuse de 17 ans qui avait disparu à Tournon-sur-Rhône. Pour moi, ce n’est pas « la joggeuse morte assassinée en Ardèche en juin 2011 », c’était mon amie et une personne exceptionnelle. Marie-Jeanne avait une envie et une joie de vivre impressionnante, elle avait des rêves, des projets d’avenir et une maturité à faire pâlir d’envie n’importe qui. Elle était intelligente, gentille et avait un cœur immense. Et elle restera probablement la plus belle personne qu’il m’ait été donné de connaître dans ma vie. 

J’ai eu la chance de la côtoyer pendant 7 ans. Du collège en lycée, je l’ai vu grandir, sourire, s’épanouir. 1 an nous séparait mais elle avait une telle intelligence que l’on aurait pu croire qu’elle était plus âgée que moi. Elle m’a poussé à croire en mes rêves, à tout faire pour arriver au bout de ce que je veux faire. Elle m’a redonné confiance en moi même. Elle était exceptionnelle… 

Et puis, un jour, on vous appelle et tout s’arrête, tout s’effondre. Cet appel, je l’ai reçu 2 jours après sa disparition. 2 jours d’angoisse pour apprendre par un simple appel que l’on avait retrouvé un corps en partit calciné et ses effets personnels autour. Alors on a su. Su que c’était elle. Sans vouloir y croire pour autant. Et aucun mot ne peut exprimer la souffrance que vous ressentez à ce moment-là parce que c’est comme si une partie de vous vous était arrachée. 

J’étais en terminale, j’allais passer mon bac et elle était morte. Nous étions en 2011 et le lycée Gabriel Faure de Tournon-sur-Rhône entrait en deuil. Ce jour-là, on a tous perdu quelqu’un : une amie, une camarade de classe, une élève ou même simplement une connaissance. Aujourd’hui, nous sommes en 2013 et dans un mois je saurais si j’ai validé ma 2e année de licence en droit. J’ai l’impression que ma vie a changé ce jour-là, que chaque jour est une nouvelle victoire et un cadeau du ciel. Marie-Jeanne voulait vivre sa vie et on la lui a enlevé.. 

Le 17 juin 2013, cela fera deux ans. Deux ans que tu es partie et que tu nous manques terriblement.

Certains ne comprendront probablement pas la démarche de cet article, simplement je vous demanderai du respect si vous n’êtes pas d’accord ou je ne sais quoi d’autre. Cet article m’a permis de m’ouvrir, de dire ce que j’avais sur le cœur et de rendre hommage à une personne qui m’était chère en exprimant publiquement ce qu’elle était. Ça n’empêchera pas que d’autres horreurs de ce genre soient perpétrées mais il faut savoir les dénoncer publiquement et ouvertement. Et à l’heure où je révise mes cours de procédure pénale, j’avais un grand besoin d’écrire tout cela. 

A la mémoire d’un ange qui nous a quitté trop tôt… ♥

Publicités

2 commentaires sur « Un hommage… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s