Animale, la malédiction de Boucle d’Or – Victor Dixen

Gallimard Jeunesse - 2013

Gallimard Jeunesse – 2013

Résumé :

1832. Blonde, dix-sept ans, est cloîtrée depuis toujours dans un couvent perdu au cœur d’une forêt profonde. Pourquoi les sœurs l’obligent-elles à couvrir ses cheveux d’or et à cacher sa beauté troublante derrière des lunettes sombres ? Qui sont ses parents, et que leur est-il arrivé ?

Alors qu’elle s’enfuit pour remonter le fil du passé, Blonde se découvre un versant obscur, une part animale : il y a au cœur de son histoire un terrible secret.

Mon avis :

J’avais beaucoup d’appréhensions quand j’ai reçu ce titre par Gallimard Jeunesse. Une grosse peur d’être déçue par une réécriture d’un conte que j’adore depuis que je suis toute petite et avec lequel j’ai une affection toute particulière. Et pourtant, j’ai adoré ce roman qui m’a captivé pendant quelques heures durant deux jours. Commencé le soir, fini le lendemain matin, j’ai littéralement dévoré Animale.

Animale, c’est l’histoire Blonde. Abandonnée par ses parents alors qu’elle était un bébé, elle est destinée à passer sa vie dans le couvent de Saint-Ursule où les sœurs essaient de la protéger d’un étrange mal. Mais un jour tout bascule. Un mystérieux homme lui donne un dossier sur la disparition de Gabrielle de Brances et Blonde se retrouve au cœur du mystère de sa vie…

Animale est une réécriture du célèbre conte Boucle d’Or. Conte qui a bercé mon enfance à cause de mes cheveux (qui étaient bouclés et blonds), il s’agit de mon conte préféré. J’avais donc quelques appréhensions à l’idée de cette lecture, une certaine peur de voir dénaturé complètement cette histoire que j’adore. Et pourtant, j’ai été subjugué par l’histoire, par cette présence tenace de l’œuvre originale tout au long de ma lecture. Loin d’être dénaturé, il a comme été amélioré, lui donnant un côté fantastique dont je suis tombée sous le charme.

Blonde, notre personnage principal, a un prénom assez intriguant et peu commun qui rappelle la couleur de ses cheveux. Pourtant, il trouve très vite une logique à mesure que l’intrigue se dévoile et que le lecteur en apprend plus sur cette histoire complètement folle. On se pose des questions sur elle tout au long du roman et chaque page que je tournais du roman m’en apportait de nouvelles. Quel est le lien entre Blonde et Gabrielle de Brances ? Quel secret les sœurs du couvent cachent-elles ? Mais surtout… Qui est réellement Blonde ?

Découpée en quatre parties, ce roman est comme composée de quatre petites histoires qui se suivent pour en former une plus grande. De celle de Gabrielle de Brances à la quête de vérité de Blonde, on découvre une multitude de personnages qui lui veulent plus ou moins de bien mais qui sont surtout parfois de vrais manipulateurs. D’un homme qui semblait honnête et juste au départ, on se rend compte au fil de l’histoire qu’il est tout autre. Ici, il n’est plus question de la douceur du conte originale mais plutôt d’une histoire palpitante, sombre et froide où le surnaturel côtoie la réalité et où l’homme dévoile sa véritable nature.

Et je dois avouer que j’ai énormément aimé cela. Revisiter ce conte pour enfants de cette manière en immergeant complètement le lecteur dans l’histoire donne énormément de force à l’intrigue. On s’interroge, on hypothèse, se trompe de chemin et repartons de zéro. Tout en suivant Blonde, on assiste au conte de Boucle d’Or mais d’une autre façon. On y découvre la perfidie de l’homme, toute sa noirceur même si une touche de romance nous rappelle aussi la beauté de ce monde.

Il est vraiment difficile d’exprimer à quel point j’ai adoré ce roman. Je me suis plongée dedans corps et âme et je n’en suis pas ressortie totalement indemne. J’ai eu peur pour Blonde, j’ai espéré pour elle et pour Gaspard et j’ai été énervé face au comportement de Charles de Valrémy. Chaque personnage m’a apporté son lot d’émotions, si bien que cette histoire m’a complètement transportée, étonnée et charmée. Inattendue, captivante et addictive, Animale est un roman à côté duquel il ne faut pas passer et sur lequel il faut se jeter pour le dévorer de toute urgence. 

Infos : A paraître le 22 août 2013. 

Achetez le sur Amazon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s