La Croisade des Carpates – Vanessa et Diana Callico

Asgard 2013

Asgard 2013

Résumé :

Comment réagiriez – vous si, au lieu de mourir, vous vous trouviez projeté dans le corps d’un jeune aristocrate du XVème siècle promise à ,Vlad Drakul ? C’est ce qui arrive, de nos jours, à Eva, étudiante en littérature, qui est poussée dans une faille volcanique par le linguiste qu’elle voulait retrouver. Celui – ci, possédé par l’esprit d’un légat du pape de Drakul, n’a que ce moyen pour sauver les deux époques de l’Apocalypse. Commence alors pour Eva une étrange quête qui doit la mener à comprendre pourquoi, au XXIème siècle, une étrange maladie ravage le monde et au XVème de monstrueuses créatures surgissent au coeur de la plaine du Danube.

Mon avis :

La quatrième de couverture de ce roman m’avait beaucoup intrigué mais c’est tout de même avec une petite appréhension que j’ai lu ce roman comme à chaque fois qu’une œuvre traite d’un mythe tel que Dracula. Pourtant, dés les premières pages je me suis retrouvée complètement emportée dans l’histoire d’Eva. Alternant entre le 21e et le 15e siècle, l’histoire nous emmène dans deux mondes complètement différents et que tout opposent en apparence. Pourtant, de mystérieux événements semblent avoir un lien entre eux et pousser Eva à rencontrer le Comte Drakul…

L’univers des auteurs nous entraînent dans une mythologie qui reste assez méconnue pour les lecteurs qui ne sont pas allés chercher plus loin que le roman de Stocker. Et cela est fait d’une telle manière, que le roman en devient passionnant et que l’on se surprend parfois à chercher ces petits bouts de mythologie ottomane et de l’histoire de Vlad Drakul. Toutefois, les auteurs jouent aussi sur le côté actuel en alternant les points de vue et en nous entraînant dans un monde ravagé par d’étranges maux. Et si cette alternance peut parfois laisser perplexe, elle m’a tout de même beaucoup plu puisqu’elle apporte quelque chose à l’histoire.

Pourtant, j’ai trouvé un petit peu dommage que le roman manque de relecture et que de multiples coquilles se soient glissées dans le roman. Si, en soit, ce n’est pas un drame et ne dérange pas la lecture en elle-même, c’est quelque chose qui a tendance à me sauter aux yeux et à me gêner. Et ce, d’autant plus que les chapitres consacrés à Eva et au XIXe siècle sont très courts et qu’il est difficile de s’attacher à elle… Mais, le gros point noir à mon sens, c’est le fait que ce qu’annonce la quatrième de couverture arrive assez tardivement si bien que l’on peine parfois à accrocher au départ quand bien même par la suite on se laisse entraîner par les événements.

Certains lecteurs pourront avoir du mal avec l’omniprésence de la religion également. Pourtant, personnellement elle ne m’a pas dérangé plus que cela puisque je suis totalement vaccinée de cette omniprésence dans les romans depuis ma lecture de La Divine Comédie. Et ce d’autant plus qu’ici, elle permet de rester fidèle à l’Histoire puisqu’au XVe siècle, la religion avait une place importante dans la société. Et cela vaut également pour le côté sanglant, trop diront certains, du roman. Et honnêtement pour cet aspect là, je vous déconseille de lire le roman après manger ou avant d’aller dormir…

Mais, indéniablement, ce qui m’a vraiment séduite dans ce roman, ce sont les descriptions des paysages. Pendant ma lecture, j’avais l’impression d’être ailleurs, dans une autre vie, dans un autre monde et de vivre les choses en même temps que les personnages. C’est quelque chose que j’apprécie grandement dans un roman et ici, j’ai vraiment été comblé par cet aspect. Malgré tout, je regrette vraiment de ne pas avoir réussi à m’attacher à Eva et d’avoir trouvé certains personnages extrêmement froids. Toutefois, Drakul a su m’intéresser et m’intriguer mais aussi me donner envie de lire la suite.

En bref, je ressors un petit mitigée mais lirais la suite malgré tout. Et je remercie très chaleureusement Vanessa Callico grâce à qui j’ai pu lire ce roman et sans qui je serais probablement passée à côté.

Acheter La Croisade des Carpates sur Amazon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s