Anges d’Apocalypse T1 : Le Tourment des Aurores – Stéphane Soutoul

Rebelle - 2013

Rebelle – 2013

Résumé :

Deux corps pour une seule âme. Impossible selon vous ? C’est pourtant le fardeau que j’endure suite à la malédiction lancée par un sorcier. Tout ça parce que j’ai eu le cran de refuser ses avances. Pour la peine, je l’ai tué, mais en attendant quelle plaie ! La nuit, je suis Famine, l’un des quatre cavaliers de l’apocalypse, et ex-meurtrière qui s’est reconvertie dans la profession de garde du corps. Et lorsque vient le jour, je me trouve coincée avec l’identité de Samantha, une lycéenne des plus ordinaires. Comme si je n’avais pas déjà suffisamment d’ennuis avec deux vies à mener de front, la Cour des sorciers de Toronto vient de me confier la protection de son lord. Il faut dire que certains de ses dissidents se sont mis en tête de le supprimer. Cette fois-ci, je n’ai pas le droit à l’erreur, même si mon côté humain a choisi le mauvais moment pour s’enticher d’un étrange garçon, le genre craquant, mais véritable nid à problèmes… Je vous le dis : pas facile de gérer deux existences à la fois !

Mon avis :

Quand on me parle cavaliers de l’apocalypse, c’est comme quand on me parle Sherlock Holmes ou Jane Austen : je craque complètement. Et le roman de Stéphane Soutoul est une petite perle dans le genre. La bit-lit écrite par un homme est toujours quelque chose que j’ai beaucoup appréhendé, surtout quand l’héroïne est une femme. Malgré tout, dés les premières pages l’auteur nous immerge complètement dans son monde et arrive à écrire comme une femme le ferait si bien que son récit est crédible puisque l’on y croit vraiment. Rien pour ce petit point, j’ai adoré et je dis chapeau à l’auteur pour avoir réussit ce tour de force.

L’auteur nous conte donc ici l’histoire de Syldia, cavalière de l’apocalypse plus connue sous le nom de Famine. Elle et ses sœurs ont décidé de s’assagir et plutôt que de continuer à détruire le monde, elles tentent de s’y intégrer et, en quelque sorte, de l’aider. Pour gagner sa vie Syldia est donc garde du corps. Mais une terrible malédiction ne lui permet que de travailler la nuit puisque la journée elle se retrouve dans le corps de Samantha, une lycéenne de 17 ans. Et qui dit deux personnalités, dit double problèmes ! Si bien que notre héroïne n’est pas au bout de ses peines dans ce roman…

Ce que j’ai vraiment aimé dans ce roman, c’est son efficacité. L’auteur va à l’essentiel et ne s’attarde pas sur des points superflus qui ne servent pas à la lecture. Tout en conservant un certain suspense, il arrive donc à nous livrer une histoire détonante, efficace et rythmée qui ne vous laissera pas en paix tant que vous n’aurez pas fini le roman. L’action s’enchaîne, beaucoup de questions se posent et le roman vous hante chaque fois que vous le stoppez pour une raison x ou y.

L’histoire nous est donc racontée de deux points de vue différents qui nous racontent deux histoires différentes (logique puisque Syldia est un cavalier de l’apocalypse la nuit et une lycéenne le jour).
Syldia est un personnage assez impétueux et imprévisible. Incapable d’économiser, elle est très forte de caractère et n’hésite pas à dire ce qu’elle pense quitte à s’attirer des ennuis. Insoumise, indépendante et pleine d’humour, c’est un personnage décapant que l’on prend beaucoup de plaisir à suivre.
Samantha, quant à elle, est quasiment tout l’opposé de Syldia. Posée, réfléchie et beaucoup plus sage, elle est rafraichissante et pleine de bonté. Et c’est cette bonté qui la poussera à aider Nathan, un garçon mystérieux pour qui elle éprouve beaucoup de choses. C’est un personnage très doux qui s’inquiète énormément pour ceux qu’elle aime et qui a peur de les blesser.  

A côté de ces deux personnages, nous avons aussi quelques personnages masculins. Desmond, le guide de Syldia au sein de l’Ordre des Sorciers de Toronto est un personnage qui m’a beaucoup amusé. S’il a pas mal de choses à cacher, sa relation avec Syldia m’a plus d’une fois tirée un sourire. A côté, nous avons également Nolhan qui ne sera pas sans rappeler Asher aux fans d’Anita Blake. Et bien évidemment, nous avons Nathan, ce lycéen mystérieux qui cache beaucoup de choses mais qui nous promet bien des surprises par la suite.

En somme, l’auteur nous propose plusieurs personnages, tous aussi importants les uns que les autres, et tous très construits. Cependant, on peut regretter un petit peu que les sœurs de Syldia soient aussi peu exploitées et présentes dans le roman. Mais bon, il ne faut pas oublier que le roman est centré sur Syldia.

La fin nous laisse sur un bon vieux cliffhanger comme on les aime et nous donne envie de lire la suite. Et autant dire que je compte bien me jeter dessus aussi rapidement que possible. Ce premier tome m’a mis l’eau à la bouche ! Il s’agit vraiment une petite perle dans le monde de la bit-lit francophone et les amoureux du genre se plairont très certainement à découvrir ce titre. 

Acheter Le tourment des aurores sur Amazon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s