[Film] La Voleuse de Livres – Brian Percival

La Voleuse de Livres

De : Brian Percival
Avec : Geoffrey Rush, Emily Watson, Sophie Nélisse
Durée : 2h11
Date de sortie : 5 février 2014

Synopsis :

L’histoire de Liesel, une jeune fille envoyée dans sa famille d’adoption allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle apprend à lire avec le soutien de sa nouvelle famille, et de Max, un réfugié Juif qu’ils cachent sous leurs escaliers. Pour Liesel et Max, le pouvoir des mots ainsi que leur propre imagination vont devenir leur seule échappatoire face à la guerre.

Mon avis :

J’aime les films plein d’émotions et qui me transportent, et après mon amère déception face à 12 Years a Slave (chronique ici), j’avais envie de voir un film qui se déroule durant une période historique qui m’intéresse énormément mais surtout un film qui allait forcément me toucher. Et ça n’a pas manqué puisque mon petit cœur de guimauve a finit par laisser couler quelques larmes sur la fin du film.

Je suis ressortie de ce film à la fois enchantée et émue. Je me suis toujours beaucoup intéressée à la Seconde Guerre Mondiale et j’ai vu de nombreux films traitant de ce sujet mais La Voleuse de Livres à ce petit plus que j’avais trouvé dans Le Pianiste, même s’il est inégalable dans mon cœur. En effet, bien que parfois un petit peu long, Brian Percival a su donner une âme et un cœur à son adaptation de façon à nous le faire vivre comme si on se prenait l’Histoire de plein fouet, telle une claque.

Et c’est exactement comme cela que j’ai vécu ce film : comme une claque. Au-delà de nous raconter une histoire, on nous raconte l’Histoire du point de vue de ces Allemands qui ont vécu la Seconde Guerre Mondiale d’une manière tellement différente de la notre. En effet, n’oublions pas que nous ne sommes pas les seuls à avoir soufferts, résister, collaborer peut être avec l’ennemi mais pour eux, comme pour nous, notre propre pays était l’ennemi. Si bien qu’ici, l’intrigue a une profondeur particulière et qui nous touche.

Et peu importe tous les reproches que l’on peut faire à ce film, peu importe son aspect « classique », ce film est beau parce qu’il délivre un message fort d’amitié et d’amour mais aussi parce qu’il respire la sincérité et une certaine poésie. On suit cette histoire comme des visiteurs de l’Histoire et on appréhende l’amour des livres Liesel comme on vit avec le notre. Plein de subtilité et parfois de retenue, c’est un film à la fois doux et dur, à la fois triste et joyeux.

Les personnages sont attachants et la fin est à la fois déchirante et belle. Un film à voir et pourquoi pas, à revoir en famille. Une très belle histoire racontée par la personne la plus étrange qu’il soit : la mort.
Je retiens surtout de ce film, cette humanité que les acteurs ont su donner à leurs personnages. En les rendant plus humain, ils nous offrent un message d’espoir, d’amour et d’amitié mais aussi de solidarité dans une sombre période où la haine régnait en maître.

Publicités

2 réflexions sur “[Film] La Voleuse de Livres – Brian Percival

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s