Le Garçon en Pyjama Rayé – John Boyne

Gallimard Jeunesse - 2006
Gallimard Jeunesse – 2006

Résumé : 

Vous ne trouverez pas ici le résumé de ce livre, car il est important de le découvrir sans savoir de quoi il parle. On dira simplement qu’il s’agit de l’histoire du jeune Bruno que sa curiosité va mener à une rencontre de l’autre côté d’une étrange barrière. Une de ces barrières qui séparent les hommes et qui ne devraient pas exister.

Mon avis :

Avant de lire Mon Père est Partit à la Guerre, j’ai eu envie de lire l’autre roman de John Boyne, celui-ci portant sur une période historique avec laquelle je suis beaucoup plus familière : la Seconde Guerre Mondiale. Et je suis ressortie de ce roman avec l’impression d’avoir vécu la vie de cet enfant, d’avoir vécu  la même chose que lui, de m’être posée les mêmes questions et d’avoir eu autant de mal que lui à comprendre les événements qui se déroulent. Plus que tout, je suis ressortie de ce roman complètement chamboulée et aux bords des larmes tant la fin m’a bouleversé et émue par sa beauté.

Le Garçon en Pyjama Rayé, c’est un roman incroyable, un roman dans lequel vous vivez l’histoire de ce petit garçon de 9 ans qui ne comprend rien à ce qu’il se passe autour de lui et déforme les mots, perturbant quelque peu le lecteur avant que toute la lumière de l’horreur se fasse jour dans son esprit. Si court et pourtant si intense, avec ce roman John Boyne touche notre sensibilité et il est impossible de rester de marbre face à une telle histoire, face à une telle beauté cachée par tant de cruauté. On espère mille et une choses pour ces deux petits garçons avant de voir tout être anéantit par une réalité qui nous dépasse, nous domine et nous étouffe sous son poids écrasant.

Le Garçon en Pyjama Rayé, c’est tout simplement l’une des plus belles et des plus tragiques histoires que j’ai lu ces dernières années et un roman à lire à tout prix tant on en ressort grandit et différent. On peut lire tant qu’on veut sur cette guerre, on peut lire tous les témoignages que l’on veut, toutes les œuvres de fiction, voir énormément de films et pourtant… Pourtant, John Boyne réussit à nous surprendre parce qu’il écrit comme s’il était ce petit garçon et qu’il nous véhicule ses émotions, son incompréhension et toute son innocence. En cela, cette histoire est tout simplement superbe et magnifique. Et même si elle recèle  beaucoup de cruauté, on sent comme un écho de réalité qui résonne en nous et nous pousse à nous rappeler que plus jamais de telles horreurs ne doivent se produire.

John Boyne, dans ce livre, nous pose les bonnes questions : comment expliquer à un enfant qu’un autre vaut moins que lui ? Comment lui expliquer que ces enfants avec qui il aimerait jouer, vont mourir ? Malgré cela, même en nous montrant toute la cruauté de ce massacre et de cette guerre, l’auteur réussit à garder une certaine pudeur qui nous touche et nous pousse à être pris de compassion pour ces deux enfants. Ce roman nous prend aux tripes, nous fait voir la réalité en face, nous entraîne dans cet univers morbide et froid, tout en nous plongeant dans une abîme d’incompréhension face à tant d’horreur.

La plume de l’auteur est d’autant plus efficace qu’elle est simple, dépourvue de fioritures et qu’elle va droit à l’essentiel. Ici, il n’est pas question de tourner autour du pot pendant des heures, John Boyne nous livre son récit brut de décoffrage, tel qu’il résonne dans la réalité et à cette époque. Le Garçon en Pyjama Rayé est plus qu’un coup de cœur, c’est un coup de poing, un roman déstabilisant et si différent du reste de la littérature YA que l’on pourrait presque se demander s’il en fait vraiment parti.

En bref, une histoire aussi dure que belle, une plume épatante de simplicité et d’efficacité pour un roman à lire à tout prix.

Publicités

9 commentaires sur « Le Garçon en Pyjama Rayé – John Boyne »

  1. Ah – on devine à la couverture et avec le titre (ou pas, après tout ? :p Non en fait je pense que je devine bien, mais sait-on jamais !) – et j’ai bien envie de le lire, le point de vue a l’air très intéressant. Mais pourquoi de nos jours tout classer en YA ? S’il n’y a ni ados en quête d’identité ni romance, je ne vois pas comment ça se justifie 😉 Au contraire d’après ce que tu en dis je pense que ça peut être une très belle découverte jeunesse !

    1. Je ne sais pas pourquoi on classe tout en YA, honnêtement : je me pose la même question. Le problème, c’est que ce n’est pas non plus de la jeunesse je trouve donc difficile de classer ce roman 🙂

      1. « Comment expliquer à un enfant qu’un autre vaut moins que lui ? Comment lui expliquer que ces enfants avec qui il aimerait jouer, vont mourir ? » En général quand on peut poser ce genre de questions on peut classer le livre en jeunesse. Il y a un certain nombre d’auteurs qui traitent de sujets difficiles, mais si le point de vue est celui d’un enfant et le discours aussi celui d’un enfant, c’est fait pour que ce soit accessible aux plus jeunes 😉

  2. Un livre d’une force extraordinaire, d’une beauté dans les pensées chamboulées de ce pauvre garçon au destin tragique, des situations à coupé le souffle et une réalité si frappante ! Un chef-d’oeuvre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s