The One – Kiera Cass

HarperTeen - 2014

HarperTeen – 2014

Résumé :

La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles à tout jamais. Pour les quatre encore en lice au Palais, les amitiés qu’elles ont nouées, les rivalités qui les opposent et les dangers qu’elles ont dû affronter vont les lier pour le restant de leurs jours. Car l’heure est désormais venue de désigner l’heureuse élue…
America n’a jamais osé rêver être si près de la couronne, ni du coeur du prince Maxon. Mais, à mesure que la compétition approche de son issue inexorable et que les menaces qui visent le Palais se font plus pressantes, elle se rend compte de ce qu’elle risque de perdre et de l’âpreté de la lutte à mener pour obtenir ce qu’elle désire si ardemment.

Mon avis :

The One. Dernier tome d’une trilogie que j’aurais adoré malgré qu’elle ne soit pas un coup de cœur, une trilogie qui m’aura fait vivre un conte de fées dans un monde étrange et post-apocalyptique, une trilogie qui m’aura fait vibrer. The One, c’est une conclusion superbe, touchante, émouvante même car s’il on sait comment l’histoire va se terminer, Kiera Cass nous offre tout un tas de retournements de situations laissant le dénouement un peu plus imprévisible, un peu plus… Sombre. Il ne faut pas se leurrer, ce tome n’est pas joyeux, du moins pas tout le long de l’intrigue. C’est un tome très sombre, très dur, très froid même. On prend conscience, en même temps que les personnages, de ce que La Sélection implique, on découvre vraiment en profondeur toutes les responsabilités qu’accompagnent le fait d’être Roi/Reine/Prince et à travers cela, Kiera Cass nous fait découvrir son univers comme jamais auparavant.

Ce dernier opus, je l’ai dévoré tant je n’ai pas pu le lâcher jusque tard le soir tant l’envie d’en savoir toujours plus était forte. Plus on approche du dénouement, plus on a envie de connaître la suite et de découvrir quels nouveaux tourments l’auteur va faire vivre à ses personnages. D’autant plus qu’ici, les reproches que j’avais pu faire au tome précédent on complètement disparu. America est beaucoup moins agaçante, beaucoup plus sûre d’elle, comme si elle se rendait enfin compte qu’il s’agit d’une compétition. Aspen, par contre, m’énerve toujours. Sauf à la fin (ceux qui ont lu le roman comprendront où je veux en venir) parce qu’il semble enfin se réveiller et accepter la réalité telle qu’elle est. Maxon, quant à lui, à briller par sa complexité et l’incompréhension qu’il suscite chez le lecteur. On a du mal à comprendre ce qu’il veut, pourquoi il agit comme il le fait etc. Sans pour autant m’avoir agacé, j’ai eu l’impression par moments qu’il était peu sûr de lui, comme s’il doutait de son choix, et de ses sentiments. A l’inverse, America s’affirme et devient une jeune femme forte et indépendante, capable de tenir tête au Roi quand ses valeurs et principes sont en jeu. Même par amour, elle n’est pas prête à tout et pour cela, je n’ai pu que l’aimer.

The One, c’est aussi l’occasion de découvrir Illéa comme jamais auparavant : les castes, la vie politique, les renégats, les conflits etc. C’est un tome très sombre, dur et brutal où Kiera Cass nous dévoile bien des secrets. Des gens meurent, des cœurs s’ouvrent, des confidences se font et grâce à tout cela, on en apprend tellement sur l’univers de la Sélection, sur Illéa, sur les personnages, que l’on a un pincement au cœur quand on arrive à la fin et qu’il faut refermer le livre avant de dire au revoir à Illéa. Ce que je retiendrais de cette série, et de ce dernier tome, c’est que si je n’ai toujours aimé les tomes de la même façon, Kiera Cass a toujours su faire évoluer mon opinion envers certains personnages. Avec The One, la trilogie arrive à son apogée et se conclut d’une façon crédible et convaincante qui ne peut que satisfaire le lecteur car jusqu’au bout, l’ombre d’un doute sur ce dénouement plane et le danger rôde.

L’aventure de La Sélection se termine avec ce tome mais nul doute que je replongerais un jour dans cet univers pour le plaisir d’une relecture de ce qui m’a rappelé tant de conte de fées de mon enfance. Aussi joyeux que parfois lugubre, cette trilogie aura su tenir toutes ses promesses et me faire voyager dans un autre univers, un autre monde, le temps de vivre la compétition la plus importante pour la vie d’Illéa. Et si j’ai encore envie d’en savoir plus, et d’en lire plus surtout, cette conclusion me satisfait tellement que j’en arrive à être contente que Kiera Cass se soit arrêtée là. Quoiqu’il en soit, cette saga est, à coup sûr, à ne pas rater.

Publicités

6 réflexions sur “The One – Kiera Cass

  1. Je ne sais pas trop…. Ce tome ne m’intéresse pas vraiment, j’ai trop peur d’être déçue depuis que j’ai lu le tome 2 (où America a joué avec mes nerfs). Je le lirai surement mais pas tout de suite.

    • J’avais été déçue par le tome 2 pour les mêmes raisons que toi et honnêtement, ce tome est très au-dessus. America prend enfin conscience que c’est une compétition et elle est beaucoup, beaucoup moins chiante 🙂

      • Mdr s’il te plaît là où j’habite aucune librairie ne le vends ! S’il te plaît !!!!!Je t’en supplie ! Je pense que si tu avait lu le tome 1 et 2 tu aimerais qu’on te dises ce qu’il se passe dans le tome 3 si tu ne pouvais pas l’acheter … S’il te palît soit compatissante SOLIDARITÉ FÉMININE !! =)

      • Envoie-moi un mail via la page contact et je te dirais. Comme ça, j’évite de spoiler quelqu’un qui ne le voudrait pas et lire les commentaires 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s