Stop au harcèlement!

My name is not baby

 

Aujourd’hui, je vous propose un article un peu particulier. La raison ? Le fait d’avoir lu l’article de Diglee ce matin (ICI) et de m’être reconnue dans ces mots. Aujourd’hui, ce n’est pas seulement la blogueuse qui parle, ni l’étudiante en droit, c’est surtout la femme. Cette femme qui en a marre des comportements déplacés dans la rue ou dans les transports en commun et qui s’insurge contre la banalisation de ce phénomène.

Le harcèlement de rue, je le connais, beaucoup d’autres personnes. Et ce n’est pas toujours facile de répliquer, que ça soit par peur, par honte ou par sentiment d’impuissance parce qu’on a tellement l’habitude, qu’on a l’impression que ça ne sert plus à rien.

Simplement, aujourd’hui, j’ai décidé d’apporter ma pierre à l’édifice, de témoigner, de dire « STOP » à cette violence verbale et parfois physique, à ces personnes qui se croient au-dessus de lois et prennent les femmes pour de vulgaires objets. J’estime avoir le droit de porter une jupe, un short, un décolleté, une robe, d’avoir des formes et de le vivre bien sans pour autant être insultée ou agressée  dans la rue.

J’ai été élevé dans l’idée qu’il ne faut pas répliquer à la violence, qu’on doit s’habiller correctement (je ne vous raconte pas les disputes avec mon père à ce sujet), que le harcèlement de rue, ça n’existe pas… Alors comment doit-on appeler ça quand un homme vous siffle dans la rue ? Vous klaxonne ? Vous hèle avec des mots qui vous écœurent ou vous demandent de but en blanc si vous accepteriez un acte sexuel avec lui parce qu’il vous trouve « bonne » ? Honnêtement, si ce n’est pas de la violence, alors je ne sais pas ce que c’est. Une violence verbale, morale mais une violence qui fait mal quand même.

Que l’on porte un jean/pull/manteau/écharpe ou une jupe/talons/débardeur, c’est un phénomène que je vis au quotidien et qui a été poussé à son paroxysme quand j’étais à Paris dans le RER. Être regardée par un homme de manière très suggestive, se lever pour descendre au prochain arrêt et le sentir vous caresser, c’est dérangeant, ça fait mal et après ça, on se sent sale. Sale et honteuse. Difficile d’exprimer ce sentiment à quelqu’un, de lui expliquer ce qu’on a ressenti. Mais il faut le dire, il FAUT le dénoncer parce que si on ne fait rien, ce genre de choses va encore plus se banaliser.

Une femme, ce n’est pas un objet. C’est un être humain avec des sentiments et une dignité qui apprécie de s’habiller comme elle en a envie sans pour autant se faire emmerder. Une femme, elle ne mérite pas de se faire violer/toucher parce qu’elle porte une jupe ou une robe un peu courte. Une femme, ce n’est pas une pute.

Pour aller plus loin : Article de Diglee sur Madmoizelle

 

Publicités

2 commentaires sur « Stop au harcèlement! »

  1. les femme ont toujours dit; que c’était aux hommes de faire la démarche envers la femme ;alors voila le résultat
    que c’est à l’homme de payé les conso et resto; voila encore le résultat.
    moi perso je ne fait pas la démarche envers une femme je ne les regarde pas non plus; résulta je suis célibataire mais cela et un mal pour un bien; je ne connais pas le malheur des c’est homme qui vie en couple ………………………..quand on lie sur les sites internet de c’est hommes qui son harcelé par leur femme pour le ménage ou parce qu’il à regarder une femme dans la rue ou parce qu’il regarde des film porno ou parce qu’il se masturbe et j’en passe; avec une femme tu na pas le droit de faire se que tu veut; mais elle si…………elle à le droit de tout……………..

    1. Honnêtement, je te trouve un peu extrémiste et généralisant dans tes propos. Peut être est-ce aussi ce qu’il ressort des miens, et si c’est le cas, c’est que je me suis mal exprimée, mais je pense sincèrement qu’il y a une différence entre le fait d’aborder poliment et gentiment une femme, et le fait d’en arriver à presque agresser verbalement celle-ci.
      Par rapport à ce que tu dis sur la vie de couple, là aussi tu généralises peut être un peu trop. Je suis en couple, et je n’ai pas l’impression d’être comme cela, d’autant plus que ma moitié ne manquerait pas de me le faire remarquer si je l’empêchais de faire ce qu’il veut. Une femme n’a pas le droit de tout, un homme non plus. L’important c’est de trouver l’équilibre entre les deux, même si c’est difficile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s