11 Novembre, de Paul Doswell

11 NovembreRésumé :

Au matin du 11 novembre 1918, sur le front ouest, le soldat Will Franklin s’apprête à partir en mission, à la recherche de soldats allemands, cachés au coeur d’une forêt. Le jeune homme, terrifié par la nouvelle épreuve qu’il doit affronter, ignore, comme ses camarades, que d’ici quelques heures la guerre sera finie.

Mon avis :

Qui ne connait pas la Première Guerre Mondiale ? Celle que l’on appelle La Grande Guerre, mais qui a fait tant de victimes avant que l’armistice ne soit signée le 11 Novembre 1918. A travers 11 Novembre, Paul Doswell nous raconte l’histoire des dernières heures de la guerre, et de trois jeunes hommes qui n’auraient peut être jamais du se rencontrer.

La première partie du roman, assez lente en soi, permet de mettre en place le cadre et les personnages. Les points de vue se succèdent, et on découvre trois protagonistes horriblement jeunes, trop jeunes même, pour faire cette guerre. Si l’on sait tous que certains ont menti sur leur âge pour partir au front, cela n’en demeure pas moins bouleversant/déchirant de voir ces hommes apprendre à se battre, mais surtout à tuer alors qu’ils sont si jeunes et innocents. Ces trois personnages sont, par ailleurs, tellement humains que ça en ferait mal tant on ressent leurs émotions : la peur, la douleur, l’amour, parce que tous ont perdu un être aimé, souffert de toutes les conséquences de la guerre, et maintenant du froid glacial des tranchées, sans savoir quand cette folie (ou plutôt boucherie) s’arrêtera. On s’imagine que dans un autre temps, un autre endroit, ils n’auraient pas vécu cela, mais à travers Eddie, Alex et Will, Paul Doswell nous fait vivre l’histoire de milliers de jeunes, partis au front beaucoup trop tôt.

Quand on bascule dans la deuxième partie du roman, les choses s’accélèrent, les personnages prennent conscience qu’ils vivent les dernières heures de cette guerre. Dernières heures cruelles, stupides et inutiles ayant entraîné tant de morts et de blessures, tant de douleur. Les combats auraient pu (et auraient du) cesser plus tôt, mais le sang à continuer de couler, jusqu’à 11h. Et c’est à partir de là que j’ai eu du mal à suivre l’auteur. Les choses vont vite, très vite, peut être même trop, et bien qu’étant un roman jeunesse, les choses manquent de saveur et d’émotions. Quand on veut traiter d’une guerre, l’émotion est importante, et dans cette deuxième partie, je n’en ai que peu ressenti. L’auteur avait un large éventail de possibilités, mais semble avoir choisi une certaine facilité, plutôt que d’aller au fond des choses pour aider les plus jeunes à prendre conscience de ce qu’est la guerre.

Certains événements manquent aussi cruellement de crédibilité historique. Pendant une guerre, tout le monde se méfie de tout le monde, a peur des espions de l’autre camp etc. Difficile donc de faire croire au lecteur que trois hommes qui ne se connaissent absolument pas vont d’un coup se lier d’amitié et être d’une loyauté sans faille. Et si on ajoute à cela un contexte qui reste trop en surface, on a l’impression que Paul Doswell n’a pas été au bout de son idée, préférant atteindre un large public plutôt que d’écrire un roman qui ne soit pas politiquement correct, à l’image des romans de John Boyne. En mettant en scène de jeunes hommes, il y avait tant de possibilités que je reste malheureusement sur ma faim et déçue de certaines situations, caricaturales et stéréotypées, qui ne rendent pas hommage à tous ceux qui sont tombés au front entre 1914 et 1918.

Malgré tout, l’image de la guerre qui prend les hommes au hasard, civils ou militaires, amis ou ennemis, reste plutôt bien retranscrite. Jeune ou moins jeune, la guerre s’apparente à la Mort qui vient vous chercher, sans faire de distinction. Et si le roman manque de profondeur, il n’en demeure pas moins que ce fût une lecture intéressante, et qu’elle saura plaire à d’autres.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s