Sanditon, Jane Austen & Juliette Shapiro

Sanditon

Résumé :

D’abord heureuse de contempler le spectacle tranquille de la plage et du front de mer depuis la vaste fenêtre de sa chambre, Charlotte Heywood ne tarde pas à deviner les nombreux scandales dissimulés sous cet abord serein, tout en se laissant séduire par le charme romantique de la vie au bord de la mer et par ces résidents hauts en couleur. Sanditon est-il réellement le petit paradis annoncé et Charlotte y trouvera-t-elle le bonheur ?

Mon avis :

Je vais être très dure avec ce roman. S’il m’arrive rarement (voire jamais) de déconseiller un roman, je ne peux que dire aux fans de Jane Austen de tout simplement fuir celui-ci tant je me suis ennuyée et n’ai rien retrouvé (ou presque) de ce que j’aime avec cette auteur. On était à la limite de la lecture insipide, et si c’est pour lire un vulgaire copié/collé, je préfère rester sur ma fin et ne connaître que les pages écrites par la plume de Jane Austen.

Qui ne connait pas Sanditon ? Ce roman inachevé de Jane Austen qu’elle a commencé à écrire l’année de sa mort avant de l’abandonner et de mourir quelques mois plus tard… On ne connait de ce roman que les 80 premières pages, que l’on peut retrouver dans une vieille édition de Lady Susan publié chez 10-18 avec Les Watson. Pourtant, cette oeuvre a fait l’objet de nombreuses réécritures dont deux actuellement publié chez nous : celle de Juliette Shapiro chez Milady et celle d’une auteur inconnue publié chez Le Livre de Poche. Difficile de dire quelle version est la meilleure mais, clairement, pour moi ce n’est pas celle-ci.

Ce n’est un secret pour personne, j’adore Jane Austen. J’ai dévoré quasiment toute son oeuvre et Orgueil & Préjugés fait partie de mes romans préférés depuis des années, au point de l’en connaître presque par cœur. Pourtant, avec Sanditon, j’ai eu plusieurs fois l’impression de survoler ma lecture, de ne pas retrouver ce qui fait Jane Austen et son talent, mais pire que tout : de lire un banal (et bancal !) copié/collé d’Orgueil & Préjugés !

Si bien que, par curiosié, je suis allée voir les notes/avis sur Goodreads après ma lecture. Et j’ai pu constater qu’ils sont à peu près aussi mauvais que le mien. Alors je me pose une question : pourquoi l’avoir publié ? Ce roman est fade, insipide, et on est très loin du talent de Jane Austen qui est capable de nous écrire des romances plaisantes, passionnantes et qui critiquent acerbement la société anglaise de l’époque. A mon sens, Juliette Shapiro, en piochant un peu partout dans les romans de Jane Austen pour finir celui-ci, a complètement dénaturé l’oeuvre de l’auteur. Une écriture qui se lit facilement (contrairement à celle de Jane Austen, soyons honnêtes) ne fait pas tout. C’est plat, c’est fade et on s’ennuie. On se demande même parfois si on lit le même roman qu’au début tant il y a trop de personnages, et surtout trop de personnages complètement inutiles qui semblent ne servir qu’à meubler le vide de l’intrigue…

Juliette Shapiro avait toutes les clés en mains pour faire de cette histoire, une bonne histoire. La base de Jane Austen, des idées qui auraient pu être intéressantes, une plume qui n’est pas désagréable à lire et qui est abordable. Mais au lieu de cela, elle nous propose quelque chose qui est un « mélange » des romans de l’auteur original, et son roman devient une belle pagaille dont on vient difficilement à bout si on ne s’accroche pas réellement. Tout au long du roman on se demande si Juliette Shapiro a lu du Jane Austen avant, si elle s’est documentée sur son écriture pour lui rendre hommage tant c’est dénaturé…

Je sais combien une réécriture est compliqué, mais j’ai lu des romans comme ceux d’Amanda Grange ou Pamela Aidan qui étaient tout simplement excellents et qui, loin de dénaturer l’oeuvre, lui rendait hommage. Ici, on a juste l’impression de lire un roman qui aurait été écrit avec l’idée qu’avec le nom de Jane Austen dessus, il serait plus vendu et rapporterait plus d’argent. Je suis amèrement déçue de ma lecture qui a été une très mauvaise expérience. Je ne vois pas souvent rien à sauver dans un roman, mais ici, à part les pages écrites par Jane Austen, tout est à jeter.

Publicités

6 commentaires sur « Sanditon, Jane Austen & Juliette Shapiro »

    1. Honnêtement, si tu veux le lire (et si j’en crois les avis des copains), je te conseillerais plus l’édition du Livre de Poche 🙂

  1. Bon eh bien c’est clair, je passe mon chemin ! Je me posais la question justement de savoir quelle part avait écrit Jane Austen et, comme tu confirmes mes doutes, c’est une grosse réécriture en fait. Dommage.

    1. Honnêtement, et je le dis et le répète, il y a de très bonnes réécritures. Il ne faut pas s’arrêter à celle-ci, il paraît que celle du Livre de Poche est très bonne 😉

  2. Et dire que j’étais à 2 doigts (un doigt peut-être même!!) de me l’offrir …. juste à cause de sa couverture (futile, je suis). Punaise qu’est-ce que je suis contente de lire ton billet, de découvrir cette « belle pagaille » et de retirer ce bouquin de mon panier !
    Belle semaine à toi,
    Cajou

    1. La couverture est trompeuse haha… Après, j’ai vu des gens qui ont aimé donc je me dis que je dois avoir un problème mais bon. Si j’ai pu t’éviter un achat que tu aurais regretté, je suis contente ^^
      Bonne semaine à toi aussi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s