Ugly Love, de Colleen Hoover

Ugly Love

Résumé (trad. perso.) :

Quand Tate Collins a trouvé le pilote Miles Archer ivre mort devant la porte de son appartement, ce ne fût définitivement pas le grand amour entre eux. En réalité, ils n’envisageaient même pas de devenir amis un jour. Mais, l’alchimie physique qui existe entre eux est indéniable .

Il ne veut pas aimer et elle n’a pas de temps à consacrer à une histoire d’amour, mais leur attraction mutuelle ne saurait être ignorée. Une fois qu’ils ont laissé libre court à leurs désirs, ils se rendent compte qu’ils s’entendent parfaitement bien sur ce plan, du moins tant que Tate sera capable de respecter deux règles : ne jamais poser de questions sur le passé, et ne pas espérer un futur commun.

Tate a réussit à se convaincre qu’elle en est capable, avant de se rendre compte que les choses sont plus complexes qu’elle ne le pensait. Sera-t-elle capable de dire non à son si sexy pilote de voisin ?

Mon avis :

Ugly Love, c’est ma toute première lecture de Colleen Hoover, et certainement pas la dernière. Difficile pourtant de mettre des mots sur un roman qui m’aura brisé le cœur plus d’une fois et qui m’a touché au-delà des mots. Une histoire peu conventionnelle mais, pleine de subtilité, de tendresse, de douleur parfois, et hantée par des souvenirs qui détruisent les personnages et leur foi en l’amour.

L’histoire tourne autour d’un nombre très restreint de personnages : Tate, cette jeune femme étudiante infirmière ; Miles, pilote de ligne et meilleur ami de Corbin, lui-même pilote et frère de Tate. Et puis il y a Cap, ce majordome qui agit sur Tate comme un père ou un grand-frère et que l’on adore dés le départ. Et enfin, Rachel… Celle qui brille par son absence, mais dont on sent que son histoire avec Miles est si forte, si tragique que cette absence nous brise le cœur tant on a envie de savoir, de comprendre comment ce dernier a pu en arriver à ne plus jamais vouloir aimer quelqu’un. Evidemment, il y a aussi quelques personnages secondaires tels que Dillon que l’on a assez souvent envie de frapper, mais ils n’ont pas une grande importance dans ce roman qui se concentre majoritairement sur Tate et Miles.

Miles… Rarement je n’aurais été autant bouleversé/touché/émue à cause d’un personnage. Il est tellement torturé que l’on a autant envie de lui mettre des baffes que de le prendre dans nos bras. Sa relation avec Rachel, si particulière et si choquante par certains aspects, semble tant l’avoir détruit qu’il ne croit plus en rien, et surtout pas en l’amour. C’est aussi un personnage tellement complexe que l’on a souvent du mal à comprendre ses décisions, incompréhension qui nous pousse à vouloir le frapper. Jusqu’au moment décisif où toute la vérité éclate et que l’on a le cœur en miettes… Car c’est que fait Ugly Love : il vous brise le cœur. Encore et encore, inlassablement. De la même façon qu’il brise plus d’une fois celui de Tate, elle qui ne pensait pas tomber amoureuse de Miles et que rien ne prédestinait à l’aimer.

« Love isn’t always pretty, Tate. Sometimes you spend all your time hoping it’ll eventually be something different. Something better. Then, before you know it, you’re back to square one, and you lost your heart somewhere along the way. »

Plus que ces personnages, cette histoire brille par la plume de Colleen Hoover. On dévore ce roman, et comme le disait Robin (de Robzii-Books) dans sa chronique de Maybe Someday, on en arrive à oublier que l’on lit en VO. Colleen Hoover vous entraîne dans son histoire, dans un maelström d’émotions pures et brutales, vous faisant vivre de véritables montagnes russes émotionnelles. Certains passages sont d’une beauté et d’une poésie époustouflante, tandis que d’autres seront durs, et difficiles à encaisser. Mais, c’est surtout un roman qui sonne juste, qui sonne vrai et que l’on peut parfois lire comme une histoire qui a un écho dans la réalité.

J’ai aimé ce roman parce que j’ai aimé la façon dont il m’a brisé le cœur, dont il m’a touché et émue. Ce n’est pas un coup de cœur parce que j’aurais aimé en savoir plus sur Tate, mais je ne manquerais pas de lire d’autres romans de cette auteur qui a une plume si juste, si pleine d’émotions qu’il est difficile de ne pas être transportée par les mots qu’elle écrit. Et vraiment, si vous aimez les beaux romans, les histoires qui vous touchent, vous brisent le cœur, vous font pleurer autant que rire, Ugly Love est pour vous. Parce que c’est une belle histoire d’amour, peu conventionnelle certes, mais comme peu d’auteurs savent les écrire.

Et je vous invite à lire la très belle chronique de Robzii sur Maybe Someday 🙂

Publicités

4 réflexions sur “Ugly Love, de Colleen Hoover

    • Il FAUT que tu lises ce livre, cil est tellement… Voilà quoi ! XD
      Et ce fût un plaisir, ta chronique mérite tellement d’être lue ! Pis, tu m’as inspiré haha :p

      • *Plusieurs mois plus tard*
        Je l’ai lu !!! Oh ma gad c’était trop trop bien !!! Je suis tellement d’accord avec ta chronique, c’est abusé ! J’ai été supris par la dimension érotique, et encore plus par le fait que ça ne m’a absolument pas gêné. C’est très bien fait, c’est unique et fort, et magique, et génial !!! Un bon gros coup d’coeur, facile !
        Merci de m’avoir convaincu de le lire 😀 !

      • Je suis RAVIE que tu aies aimé à ce point ! 😀 Et ce fût un plaisir de te convaincre haha, il faut parfois se laisser tenter… :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s