London Road, de Samantha Young

London Road

Résumé :

Entre un père absent et une mère alcoolique, Johanna Walker, vingt-quatre ans, a toujours agi dans l’intérêt de son petit frère Cole. Pour lui assurer un avenir confortable, elle va même jusqu’à choisir ses partenaires selon l’épaisseur de leur portefeuille… Mais avec Cameron MacCabe, ce fragile équilibre vole soudain en éclats. Si son nouveau collègue du Club 39 ne répond en rien à ses « critères de sélection », se montrant même particulièrement mesquin avec elle, son regard ténébreux laisse pourtant entrevoir la promesse d’une passion interdite et tumultueuse. Aussi, lorsque Cameron emménage dans son immeuble, Jo est tentée, pour la toute première fois, de faire passer ses propres désirs en priorité.

Mon avis :

Samantha Young est une jeune auteur que nous avons pu découvrir l’an passé avec Dublin Street, roman qui avait été un énoooorme coup de cœur et qui avait de Samantha Young l’une de ces auteurs qui arrive à me prendre aux tripes et à me faire aimer la romance contemporaine. Ce qui n’était pas une mince affaire puisque, concrètement, je préfère très largement la romance historique. Et pourtant, en ouvrant Dublin Street, j’y avais trouvé un tel degré de perfection, savant mélange de réalisme et d’imaginaire, et des personnages si complexes et travaillés, que je ne pensais pas que la suite serait à la hauteur, ni même meilleure. Et pourtant… Pourtant, London Road m’a brisé le cœur, m’a touché, bouleversé, et fait vivre de véritables montagnes russes émotionnelles.

L’histoire est celle de Johanna Walker, dites Jo, une jeune femme qui se bat pour son frère et en oublie de penser à elle. Outre son frère, celle-ci doit aussi gérer une mère alcoolique, et se retrouve à choisir les hommes avec qui elle sort en fonction de leur générosité et de leur richesse afin de pouvoir nourrir sa famille et garder un toit sur leur tête. Mais quand Cameron débarque dans sa vie, ce sont toutes ces certitudes et surtout son quotidien qui vole en éclats. Sombre, et blessant au départ, Jo se rend rapidement compte qu’il n’est pas ce qu’il prétend être quand on apprend un petit peu à le connaître. Et cette passion brûlante pourrait bien être la pire chose qui arrive à Jo, comme la meilleure…

Quand j’ai commencé ce roman, je ne m’attendais pas à ce que j’ai découvert au fur et à mesure de ma lecture. Il faut comprendre que London Road est un véritable petit pavé qui me faisait de l’œil depuis un moment, et j’avais décidé de le savourer après l’avoir reçu pour mon anniversaire (merci mon chéri ♥). Et j’en ai été incapable. A partir de l’instant où j’ai ouvert ce livre, où je l’ai commencé, j’ai été quasiment incapable de m’arrêter. Samantha Young m’a complètement entraîné avec elle dans son histoire, dans celle de Jo, Cole, Cam et tous les autres. Avec des mots, ces mots, elle m’a captivé, m’a bluffé, m’a bouleversé et même fait pleurer. Si bien que j’ai difficilement décrocher du roman pour aller dormir après l’avoir commencé tant l’histoire était complexe, dure, mais incroyablement belle. A travers ces personnages très charismatiques et auxquels on s’attache très vite, l’auteur nous dépeint une tranche de vie que l’on a tendance à négliger parce que c’est une souffrance que l’on ne voit pas. Et plus on avance, plus on a de la compassion pour les protagonistes (sauf un, mais je n’en dirais pas plus), même ceux que l’on détestait pourtant au départ.

Jo est une jeune femme incroyable. Brillante, même. Mais qui souffre d’un manque de confiance en elle flagrant à cause d’une enfance douloureuse et qui, de fait, n’arrive pas à voir ses qualités. Très altruiste, elle préfère sacrifier son bonheur à celui de son frère, quitte à en souffrir elle-même. Un petit frère qui se révèle d’ailleurs être très mature pour son âge et pour qui on se prend d’une affection toute particulière. Et puis il y a Cameron… Cet homme mystérieux et détestable qui se révélera être un personnage étonnant et attachant, prêt à tout pour prouver à Jo ce qu’elle vaut et pour la rendre heureuse. Et c’est ce trio de personnages qui fait tout le roman. Évidemment, il y a en d’autres, qui ont leur importance aussi, mais Jo, Cole et Cam sont ceux que l’on suit du début à la fin, ceux à qui on s’attache, ceux qui nous bouleversent et changent notre façon de voir les choses par leur gentillesse, leur bonté et la brutalité des émotions qu’ils nous font vivre.

L’intrigue est toute aussi parfaite que dans le premier tome. Les personnages traversent des hauts et des bas, rien n’est simple et quand on pense que les protagonistes sont arrivés à trouver leur « happy end », Samantha Young en rajoute une couche, sans pour autant que cela rende le récit lourd ou interminable. Si bien que Cam et Jo vont vivre bien des épreuves, durant lesquelles Jo finira par se trouver, avant de pouvoir vivre heureux ensemble. Et grâce à tout cela, ce n’est pas seulement Jo que Cam va réussir à sauver, mais aussi d’autres personnages ! Et loin d’être irréaliste, ce roman est d’un réalisme époustouflant. On vit l’histoire, on la comprend, on sent sa réalité pour certaines personnes, et c’est ce qui rend ce livre exceptionnel.

En bref, London Road est un gros coup de cœur. Samantha Young a un don, et vu les avis des blogueuses qui ont le tome 3 en VO, je ne doute pas d’être aussi touchée par la suite. Ce roman fait partie de ceux d’une qualité rare que l’on aimerait lire plus souvent, mais qui, parce qu’ils sont si rares, sont précieux et à savourer. Si vous ne connaissez pas encore, jetez-vous dessus, ces romans sont des perles !

Publicités

4 réflexions sur “London Road, de Samantha Young

  1. Ahhhh quel avis !! 😀
    J’avais adoré London Road, tout comme Dublin Street. Moi aussi cette série me fait aimer la romance contemporain alors qu’à la base, j’ai un penchant pour la romance historique 😉
    J’ai hâte que le 3 sorte… Même si je sais que je n’en ferais qu’une bouchée aussi !

    • Je suis en train de dévorer la nouvelle 1.5 en VO (Until Fountain Bridge) et OMG… J’adore ! ♥♥
      Je pense qu’on va devoir attendre juin 2015 pour le tome 3… Mais personnellement, je pense craquer sur la VO :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s