Coucou la vie, c’est encore moi.

Vie

Entre nous, la vie est une chienne. Elle s’évertue à placer des obstacles sur notre chemin, à nous faire prendre des chemins détournés, à se battre comme des lions pour essayer de s’en sortir. La vie, ce n’est pas un long fleuve tranquille, c’est la jungle, l’aventure, le grand saut ! On se pose des questions existentielles, on vit chaque jour sans forcément penser au prochain (ou en pensant justement à lui), on fait des choix que l’on regrette ou que l’on est heureux d’avoir fait. La vie, c’est une épreuve après tout. La plus grosse de toutes.

Un jour, on m’a demandé ce que je voulais faire de ma vie. Question existentielle. Fondamentale même. Que faire quand on est une petite intello en puissance aux yeux des autres ? Un condensé de culture, petit rat des bibliothèques et des musées, préférant souvent sa solitude à une vie sociale remplie. Trouver sa voie, c’est compliqué, ça fait partie des épreuves de la vie, de ces choix où l’on peut se tromper ou se révéler. Et puis, un jour, on le fait ce choix, on se jette corps et âme dans les études, on grandit, on évolue. La petite fille laisse place à la femme. Amoureuse, décomplexée, souriant à la vie, tentant de ne pas se laisser avaler toute crue par sa brutalité. Passionnée. Exubérante. Mais aussi parfois déprimée, solitaire, douteuse.

Aaaahhh, la vie, quel chemin difficile. Quand on choisit sa voie, on ne sait jamais si on prend le bon chemin ou pas. J’ai choisi le droit, la magistrature, mon rêve de devenir juge pour enfants. Un rêve incompris pour certains, une fierté pour moi. Réussir. Se battre contre les autres. Tomber, puis se relever. Donner son cœur à quelqu’un, se rendre compte de combien il est agréable de parler de ses doutes avec quelqu’un. Retrouver la confiance en soi. S’épanouir. Sourire. Rire aux éclats pour des bêtises, et se dire que ça fait du bien. Trouver une famille, une vraie. Avancer chaque jour un peu plus, et dire à la vie d’aller se faire voir.

La vie est une chienne. Elle vous malmène, vous brise parfois, et il est difficile de lui résister. Et puis, un choix en entraînant un autre, on apprend à l’apprivoiser. Jusqu’à cette récompense, comme une cerise sur le gâteau : lire la fierté dans les yeux de l’être aimé. Revoir des personnes que l’on a pas vu depuis longtemps, et les entendre nous dire « Tu as l’air vraiment épanouie, et heureuse. » Un jour, la vie m’a eu. Elle m’a joué un sale tour et il m’a fallu des années pour m’en relever. Aujourd’hui, j’ai envie de lui dire : « Coucou, c’est encore moi, toujours là, bien décidé à t’affronter encore et encore. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s