Déclic Mortel, de Anthony Horowitz

CVT_Declic-mortel_2312Synopsis :

James Bond vient de gagner son combat contre le cerveau du crime, Auric Goldfinger, mais déjà une nouvelle menace se profile. Rentré d’Amérique avec la divine Pussy Galore à son bras, et souvent dans son lit, il apprend que le SMERSH, agence de contre-espionnage soviétique, prévoit de saboter un Grand Prix international de course automobile. Alors que l’agent 007 fait tout pour les en empêcher, il croise la route de Jason Sin, un homme d’affaires coréen en apparence passionné de sport mécanique mais qui s’avère être un dangereux adversaire assoiffé de vengeance. Cette rencontre va propulser James Bond dans une autre course poursuite : la course à l’espace entre les États-Unis et l’URSS. Aux côtés de Jeopardy Lane, nouvelle James Bond Girl oeuvrant dans les services secrets américains, 007 va mener jusqu’à New York une enquête haletante dont les enjeux pourraient bien changer la face du monde. Entre voitures de course, sublimes créatures et criminels impitoyables, Déclic mortel contient toutes les marques de fabrique d’une intrigue originale de Ian Fleming.

Mon avis :

 Si Anthony Horowitz est surtout connu pour ses scénarios et ses romans autour de Sherlock Holmes, cette fois-ci il prend la plume pour nous offrir une nouvelle histoire de James Bond. En tant que grande fan de l’espion britannique, j’ai sauté sur l’occasion de pouvoir lire cette aventure, et ce d’autant plus que je n’avais encore jamais eu l’opportunité de lire les péripéties de James Bond.

En commençant le roman, j’avais quelques appréhensions. Ayant vu plusieurs fois tous les films de la saga, j’avais un peu peur d’être déçue par la version littéraire, et aussi de ne pas accrocher à la façon de faire d’Anthony Horowitz. Pourtant, j’ai été assez rapidement surprise de voir constater que je me laissais complètement emporter par l’histoire, laissant les images défiler dans ma tête au fur et à mesure de ma lecture. Il faut dire que retrouver James Bond auprès de Pussy Galore après sa victoire sur Goldfinger m’a vraiment ravie.

Anthony Horowitz fait ici le choix, assez audacieux, de nous replonger en pleine guerre froide, et de nous entraîner au coeur d’un sombre affaire impliquant le SMERSH, la conquête spatiale et une course de voitures. Si au départ le rapport entre ces trois éléments est difficile à cerner, Anthony Horowitz réussit pourtant à tout lier en laissant planer un suspens qui met nos nerfs à rude épreuve durant le roman. Par ailleurs, je ne peux que saluer le travail de l’auteur pour respecter le schéma habituel des James Bond en nous offrant de très belles scènes d’action et une James Bond girl qui reste fidèle à l’esprit de la franchise.

On se plonge avec beaucoup de bonheur dans ce roman, et si le rythme parfois saccadé m’a un petit peu perturbé au début, j’ai très vite oublié ce petit détail au profit d’une intrigue qui m’a passionné jusqu’au bout. Anthony Horowitz a parfaitement réussi à s’approprier le personnage de Ian Fleming et nul doute n’est permis quant au fait que les fans, comme les novices, ne seront pas déçus de ce roman qui nous montre tout le talent de James Bond.

Publicités

Une réflexion sur “Déclic Mortel, de Anthony Horowitz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s