[BD] Holmes, Cecil et Brunschwig

Holmes

Résumé :

4 mars 1891, Sherlock Holmes disparaît aux chutes de Reichenbach, entraînant avec lui, dans la mort, son plus grand ennemi, le professeur Moriarty. Effondré, le docteur Watson ignore alors qu’il va se lancer dans une incroyable enquête, qui va tout lui révéler de son ami le détective.

Mon avis :

Dans ma vie de lectrice, il y a une chose qui manque cruellement : les BDs. D’un naturel très difficile, je n’accroche que rarement aux dessins des BDs, préférant laisser mon imagination vagabonder au gré des mots des romans. Pourtant, cette bande dessinée là est un véritable coup de foudre. Les dessins, le trait de crayon, les couleurs, l’histoire, j’ai complètement craqué pour le style unique et magnifique d’Holmes.

Ce n’est pas un secret je pense que Sherlock Holmes fait partie de mes personnages littéraires préférés, et en bonne fangirl, j’aime collectionner et lire tout ce qui touche à cet illustre détective. Si bien que quand je suis tombée sur Holmes à la Fnac, j’ai craqué pour le quatrième opus, avant de recevoir les trois premiers pour Noël.

Dans cette histoire, nous suivons l’histoire de Watson qui retrace la vie de Sherlock pour essayer de comprendre et de découvrir ce qu’il s’est passé, et pourquoi Sherlock a disparu. Nous ne voyons donc pas le célèbre détective, seulement son meilleur ami, encore très affecté par la mort de son compagnon, et les personnes qui ont entouré la vie de Sherlock. On retrouve ainsi tout le mystère propre au personnage de Sir Arthur Conan Doyle, avec une histoire extrêmement bien menée et des dessins à couper le souffle.

L’auteur prend des risques en prenant le partit de débuter son histoire par la mort d’Holmes, en s’attaquant à l’aura quasi sacrée de cet homme que tant de fans adulent, et dont je fais partie. Pourtant, cette prise de risques est plus que payante puisque l’auteur nous entraîne avec lui dans une intrigue passionnante qui nous fait découvrir le personnage sous un tout autre jour, nous dévoilant petit à petit les secrets de son passé. Et quel plaisir que de tourner les pages de chaque nouveau tome de cette BD !

Il faut reconnaître que l’association des textes de Luc Brunschwig aux dessins, plein de finesse, de Cecil, est une véritable réussite, propulsant cette bande dessinée au rang de chef d’oeuvre indispensable dans toute BDthèque. J’ai dévoré chaque opus avec un réel plaisir, appréciant l’aspect « monochrome » des dessins tant ils m’ont envoûté. Plus qu’un coup de coeur, j’ai eu un vrai coup de foudre pour cette série qui m’a charmé tant par son histoire que par ses dessins. Je vais chérir ces sublimes livres comme je chéris mon intégrale de l’oeuvre de Conan Doyle, et j’espère avoir vite l’occasion de retrouver Cecil et Brunschwig pour découvrir la suite de l’enquête de Watson.

 

Publicités

6 commentaires sur « [BD] Holmes, Cecil et Brunschwig »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s