[Ciné] Brooklyn, de John Crowley et Paul Tsan

Brooklyn

Synopsis :

Dans les années 50, attirée par la promesse d’un avenir meilleur, la jeune Eilis Lacey quitte son Irlande natale et sa famille pour tenter sa chance de l’autre côté de l’Atlantique. À New York, sa rencontre avec un jeune homme lui fait vite oublier le mal du pays… Mais lorsque son passé vient troubler son nouveau bonheur, Eilis se retrouve écartelée entre deux pays… et entre deux hommes.

Bande-annonce :

Mon avis :

Dans la vie, il arrive que l’on voit de jolis films qui nous émeuvent par leur simplicité et les émotions qu’ils nous transmettent. Brooklyn fait indubitablement partie de ces films. Certes, l’histoire ne casse pas trois pattes à un canard et certaines choses sont trop aseptisées, mais pourtant, j’ai adoré cette jolie histoire qui m’a transporté dans les années 50 où les familles se retrouvaient déchirées par le rêve américain.

L’histoire, en elle-même est assez classique : Eilis, une jeune irlandaise qui ne trouve pas sa place dans son pays part aux Etats-Unis dans l’espoir de vivre le rêve américain. Cependant, le mal du pays se fait très vite ressentir et malgré le fait qu’elles vivent avec d’autres filles, la solitude la tiraille. Sa rencontre avec Tony, un immigré italien, va tout changer, lui faisant découvrir ce qu’est le bonheur. Toutefois, on ne peut se défaire de son passé et lorsque celui-ci resurgit brutalement, obligeant Eilis à rentrer en Irlande, elle se retrouve tiraillée entre deux pays et deux hommes.

Ce qui fait la force de ce film, ce n’est pas son histoire, mais les émotions qu’il véhicule. Les acteurs ont réussi avec brio à nous faire vivre intensément les sentiments des personnages qu’ils incarnent, nous touchant au plus profond de nous-même. Saoirse Ronan porte le film sur ses épaules, en jouant à la perfection cette jeune femme timide qui se dévoile, petit à petit, au contact de Tony et de la vie. On prend plaisir à suivre l’évolution de son personnage à travers son interprétation pleine de douceur et de justesse.

Brooklyn n’est toutefois pas qu’une simple romance. C’est un film qui nous parle de sacrifices, de choix, d’amour, de deuil… Il nous parle de la vie et de son apprentissage, des embûches qu’elle place sur notre chemin, des doutes qui nous assaillent parfois. Brooklyn réussit ainsi, de manière subtile, à nous rappeler que c’est la somme de nos choix qui déterminent ce que nous sommes et ce que nous faisons de notre vie.

Finalement, si l’histoire est très simple et peut-être un peu trop lisse, Brooklyn m’a laissé un très bon sentiment et donné l’envie de le revoir. Sa simplicité est ce qui m’a le plus touché, nous éloignant un peu de toutes ces histoires compliquées où l’on ressort du film en n’ayant pas compris grand chose à ce que l’on vient de voir ou ces films où les effets spéciaux priment. Ici, les réalisateurs nous offrent quelque chose plein de finesse et de douceur, nous faisant vivre un très beau moment. Nul doute que je le reverrais avec grand plaisir.

Publicités

6 commentaires sur « [Ciné] Brooklyn, de John Crowley et Paul Tsan »

  1. La simplicité est parfois la meilleure des choses pour apprécier un joli film ! Et c’est vrai que si les émotions sont fortes et bien jouées pas besoin d’un scénario de folie 😉
    L’affiche aussi est très jolie ! J’ai hâte de voir ce film 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s