Le Sel de nos Larmes, de Ruta Sepetys

Le sel de nos larmes de Ruta Sepetys

Résumé :

Hiver 1945. Quatre adolescents. Quatre destinées.

Chacun né dans un pays différent.
Chacun traqué et hanté par sa propre guerre.
Parmi les milliers de réfugiés fuyant à pied vers la côte devant l’avancée des troupes soviétiques, quatre adolescents sont réunis par le destin pour affronter le froid, la faim, la peur, les bombes…
Tous partagent un même but : embarquer sur le Wilhem Gustloff, un énorme navire promesse de liberté…

Inspirée par la plus grande tragédie de l’histoire maritime, Ruta Sepetys lève le voile sur une catastrophe scandaleusement occultée de la Seconde Guerre mondiale, qui a fait au moins six fois plus de victimes que le Titanic en 1912.

Mon avis :

Ruta Sepetys fait partie de ces auteurs que je peux lire les yeux fermés, en sachant pertinemment qu’elle saura me faire vivre de vraies montagnes russes à travers une histoire unique comme elle seule sait les conter. Tout ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre a été l’un de mes plus gros coups de cœur de lectrice et le reste encore aujourd’hui, c’est vous dire le talent de l’auteure. Et Le Sel de nos Larmes est le digne héritier de ce roman tant il est tout aussi magnifique, unique et bouleversant.

Une nouvelle fois, Ruta Sepetys a choisit de nous conter un événement méconnu de l’Histoire et plus précisément de la Seconde Guerre mondiale. Elle nous entraîne donc avec elle dans un périple à travers le rude hiver polonais et allemand dans une quête de liberté semée d’embûches, de peurs et de douleur. A travers ses personnages, elle nous fait vivre toute l’horreur de la guerre dans son côté le plus sombre et le plus méconnu : celui qui touche les civils, qui oblige les populations à s’exiler pour trouver un refuge et la liberté. Sans jamais tomber dans la facilité ou dans le pathos, elle nous fait vivre une histoire aussi riche que fortes en émotions.

Joana, Emilia, Florian et Alfred… Quatre noms pour quatre jeunes que la guerre va changer totalement. Qu’ils soient poursuivis par la honte, le destin, la peur ou la culpabilité, ce sont des jeunes dont la vie va basculer. Si Alfred nous laisse assez antipathique avec sa fascination pour Hitler et sa folie des grandeurs, on ne peut qu’être attendrit et s’attacher énormément à Joana, Emilia et Florian, quand bien même ils cachent leur lot de secrets et de casseroles. Au-delà des personnages principaux, on s’attache aussi énormément aux personnages secondaires que sont le Cordonnier Poète, le Petit Garçon Perdu, Ingrid et Eva. Chacun apporte son petit truc à l’histoire et chacun contribue à faire de celle-ci quelque chose d’unique. 

On dévore très vite le roman, alternant les points de vue et les histoires personnelles. On apprend, petit à petit, à connaître les personnages, et à les comprendre. On découvre ainsi pourquoi certains mentent, pourquoi d’autres se cachent dans le silence, mais aussi comment la vie les a brisés. On les découvre forts avant d’apercevoir leurs faiblesses, leurs blessures et leurs failles, ce qui fait de ces jeunes gens des protagonistes terriblement proches de nous. Après tout, l’histoire que nous raconte Ruta Sepetys est probablement celle de millier de réfugiés qui ont du fuir pour espérer trouver une vie meilleure.

La fin, quant à elle, m’a complètement bouleversé et fait verser des torrents de larmes. Peu importe que dès le départ on sache que les choses ne se finiront pas bien, Ruta Sepetys réussit quand même à nous surprendre et à nous toucher en plein cœur avec une conclusion aussi terrible que juste. De fait, ce roman a été un nouveau coup de cœur pour cette auteure et un petit peu de mon cœur est resté avec ces personnages si uniques et attachants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s