Le Sel de nos Larmes, de Ruta Sepetys

Le sel de nos larmes de Ruta Sepetys

Résumé :

Hiver 1945. Quatre adolescents. Quatre destinées. Chacun né dans un pays différent. Chacun traqué et hanté par sa propre guerre. Parmi les milliers de réfugiés fuyant à pied vers la côte de la mer Baltique devant l’avancée des troupes soviétiques, quatre adolescents sont réunis par le destin pour affronter le froid, la faim, la peur, les bombes… Tous partagent un même but : embarquer sur le Wilhelm Gustloff, un énorme navire promesse de liberté…Ruta Sepetys révèle la plus grande tragédie de l’histoire maritime, qui a fait six fois plus de victimes que le Titanic. Cette catastrophe méconnue lui inspire une vibrante histoire d’amour, de courage et d’amitié.Lumineux, captivant et bouleversant d’humanité.

Mon avis :

Ruta Sepetys fait partie de ces rares auteurs que je sais pouvoir lire les yeux fermés, les sachant parfaitement capables de m’emporter avec eux dans leur histoire à travers leur plume pleine de sensibilité et de délicatesse. Au-delà de son incroyable gentillesse, Ruta Sepetys est une auteure ayant un immense talent : celui de nous raconter des histoires peu connues pour nous sensibiliser, de nous montrer des choses horribles, sans rien nous cacher de la terrible vérité, mais sans jamais tomber dans le pathos, bien au contraire.

Avec Le Sel de nos Larmes, Ruta Sepetys signe un nouveau grand roman historique, aussi poignant et émotionnellement fort que Tout ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre (qui a été un coup de coeur total et dont je me souviens encore aujourd’hui, alors que ma lecture date d’il y a quelques années maintenant). On ressent à travers les mots de l’auteure toute son implication à rendre ce roman aussi fidèle que possible aux faits dont ils s’inspirent et c’est, une nouvelle fois, ce qui en fait toute la force. Ruta Sepetys prend le temps de mettre en place son intrigue, de la rendre crédible et de nous entraîner avec ses personnages à travers une histoire terrible.

Forcément, l’histoire est absolument atroce puisqu’elle nous parle de la Seconde Guerre Mondiale et de l’exile qu’on du vivre des milliers, si ce n’est des millions, de personnes de tous âges qui voulaient fuir la guerre et le régime nazi. De fait, on suit différents personnages, plus ou moins jeunes, qui nous racontent leur périple chacun leur tour, nous permettant d’avoir différents points de vue sur cet événement. Et si on l’attache énormément à certains d’entre eux, on en déteste aussi d’autres, avant d’apprendre à les comprendre avec le recul.

Au-delà des différents points de vue que nous apportent les personnages, ils nous apportent aussi leur lot de fêlures, de blessures et de secrets. Chacun à son rôle à jouer dans ce périple et s’il n’est pas toujours évident au début du roman, il n’en demeure pas moins extrêmement important. Et si la fin tragique se devine avant même que l’on commence le roman, elle n’en demeure pas moins déchirante et terriblement émouvante, la plume magique de Ruta Sepetys ne faisant que rendre cela encore plus poignant.

Ce roman fût un vrai beau moment de lecture et il restera, lui aussi, longtemps dans ma mémoire. Ruta Sepetys a su me toucher avec une histoire très méconnue, mais qui mériterait d’être connue de tous. Une fois encore, elle ne tombe pas dans la facilité ou le pathos, et c’est probablement pour cela que j’ai eu, une nouvelle fois, un coup de coeur pour un roman de cette auteure. Le Sel de nos Larmes est un vrai petit bijou à lire à tout prix.

Publicités

2 commentaires sur « Le Sel de nos Larmes, de Ruta Sepetys »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s