Seduced in the Dark, C.J. Roberts

Seduced in the Dark de CJ Roberts

Son résumé :

Je sais que l’on m’observe. Il y a toujours quelqu’un. Quelqu’un qui essaie de me faire manger. C’est une femme. Elle me dit son nom, mais ça m’est égal. Elle ne m’intéresse pas. Rien ni personne ne m’intéresse vraiment. Il y a toujours quelqu’un qui m’observe. Toujours. Je veux partir d’ici, Je ne suis pas malade. Si Caleb était là, je sortirais sur mes deux pieds, heureuse, souriante, complète. Mais il est parti. Et ils ne me laissent pas le pleurer.

Mon avis : 

Après l’intensité qu’avait été ma lecture de Captive in the Dark, j’avais peur de lire Seduced in the Dark. Peur d’être déçue, de moins ressentir l’histoire et de trop la juger, peur que l’auteur nous livre quelque chose de simple et sans saveur. Quelle erreur, mais quelle erreur les enfants ! Seduced in the Dark est largement à la hauteur de son prédécesseur, le surpassant parfois, nous offrant une intrigue qui tourne autour du syndrome de Stockholm et cache bien des secrets.

Tout le long du roman, on s’interroge, on se demande ce qui a bien pu se passer pour qu’on en arrive là et chaque fois que l’on pense avoir un début de réponse, on se rend compte que les choses sont bien plus compliquées qu’il n’y paraît. En effet, C.J. Roberts ne fait rien de simple ou d’évident avec son histoire, elle prend des chemins détournés et escarpés pour nous amener là où elle veut. De fait, on ne s’ennuie jamais vraiment en lisant cette histoire qui nous prend aux tripes et nous retourne littéralement le cerveau.

Seduced in the Dark est un roman qui est vraiment surprenant, tout comme l’était Captive in the Dark. Il repousse les limites et fait se confronter deux mondes : celui de Livvie qui vit avec la douleur d’avoir perdu Caleb et celui des personnes qui l’entourent, qui ne comprennent pas sa souffrance. Forcément, on se retrouve une nouvelle fois dans un huis clos dérangeant, mais d’une manière complètement différente de précédemment. Si l’on a toujours cette sensation d’étouffer, les flashs-back qui nous racontent la partie de l’histoire que l’on a manqué nous permettent de respirer en quelque sorte.

Le lien qui unit Caleb et Livvie était incompréhensible dans le premier tome, et pourtant, avec ce deuxième opus, C.J. Roberts réussit à merveille à nous faire entrevoir le pourquoi du comment. Petit à petit, on apprend à apercevoir l’humain derrière le monstre qu’est Caleb, nous permettant ainsi de « comprendre » pourquoi Livvie est aussi paradoxale vis-à-vis de lui. En effet, si elle a réussit à se libérer de lui, elle souffre de son absence, poussant ainsi la psychologie de ce personnage à son paroxysme. On a ainsi plusieurs fois l’impression d’être au coeur de cette pièce où se déroule l’histoire et de la vivre avec les protagonistes tant les mots de C.J. Roberts sont poignants et percutants.

Avec Seduced in the Dark, rien n’est laissé au hasard et tout est millimétré. On sent que l’auteur y a mis du coeur et tout son talent pour nous offrir quelque chose d’exceptionnel. Si l’on découvre de nouveaux personnages, on sent que l’auteur a quand même tenu à ce que Livvie et Caleb reste le centre de notre attention, et forcément, on se retrouve pris dans les filets d’une intrigue captivante dès les premières pages.

Finalement, il fût bien difficile d’arriver à la fin du roman et de devoir dire au revoir à Livvie, Caleb et tous les autres. Bien que cette histoire soit dure et étrange, elle n’en fût pas moins passionnante et restera longtemps dans ma mémoire. Il ne reste donc plus qu’à attendre la parution de l’épilogue, ultime opus de la série qui reprend des passages de Seduced in the Dark, mais du point de vue de Caleb. Un roman qui pourrait s’avérer plus qu’intéressant étant donné qu’on ne le voit que très peu dans ce roman. Affaire à suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s